CERCLE CULTUREL ROYAL
CERCLE CULTUREL ROYAL

Et le 1er janvier fut désigné début de l'année .......

 

Le 1er janvier n'a pas toujours été la date du Nouvel An. Nous allons remonter le temps…


Calendrier Julien

En 46 avant J.C., Jules César décide de remplacer le calendrier lunaire, jusque-là en vigueur, par un calendrier solaire, dit "julien" (du nom de l'empereur). 

Tout comme notre calendrier actuel, il est divisé en 12 mois et 365 jours, une journée supplémentaire étant ajoutée tous les quatre ans (année bissextile). Seule différence : le premier jour de l'année est fixé au 1er mars, mois très important à Rome car associé au dieu de la guerre. 

Cette répartition a laissé des traces aujourd'hui : nos derniers mois de l'année actuels s'appellent ainsi octobre (de "octo", le huitième), novembre (de "novo" le neuvième) et décembre ( de "decem" le dixième) alors qu'ils sont désormais les dixième, onzième et douzième mois de l’année.


Le nouvel an, une spécificité régionale

En 532, l'Église décide de faire commencer l'année au 1er janvier, mois qui suit immédiatement la naissance du Christ fixée au 25 décembre 753 de l'an de Rome (la fondation de la ville éternelle servant de point de départ au calendrier romain).

Pour autant, le 1er janvier n'est pas le premier jour de l'année pour tous. 

Dans certaines régions de France, c'est Pâques, date anniversaire de la résurrection du Christ, qui fait office de nouvel an. Mais cela pose quelques problèmes : Pâques est une date mobile qui correspond au premier dimanche après la pleine lune de printemps (21 mars). 

On peut donc se retrouver aussi bien avec des années de longueur variable… ce qui s'avère bien compliqué à l'usage. Dans d'autres pays ou régions, c'est Noël qui est choisi comme début de l'année : ainsi, à Lyon, dans le Poitou, en Normandie ou en Anjou...

Difficile à gérer…


Charles IX (1550 - 1574)

Charles IX est roi de France de 1560 à 1574. Il est le quatrième roi de la famille des Valois-Angoulême. Il meurt sans enfant mâle légitime à l'âge de vingt-trois ans et c’est son frère Henri qui lui succède sous le nom de Henri III. Henri III sera le dernier Valois à occuper le trône de France.

Sous son règne, le royaume est déchiré par les guerres de religion, malgré tous les efforts déployés par sa mère Catherine pour les empêcher. 

Le mariage de la sœur du roi, Marguerite, avec un jeune prince protestant, le roi de Navarre, futur Henri IV, semble être le gage d'une réconciliation durable. Mais le 22 août 1572, quelques jours après le mariage, a lieu un attentat contre le chef du parti des huguenots, Gaspard de Coligny. 

Craignant un soulèvement, Charles IX décide, probablement très influencé par sa mère Catherine de Médicis et ses conseillers, l'élimination des chefs protestants, à l'exception de quelques-uns parmi lesquels les princes du sang Henri de Navarre et le prince de Condé.

Cette décision déclenche le massacre de la Saint-Barthélemy, qui fait des milliers de morts à Paris et dans plusieurs grandes villes de France. Une folie meurtrière s'empare de tout le royaume.

Ce massacre marque un tournant dans le règne de Charles IX, lui faisant perdre la confiance des protestants. 

La santé physique du roi a toujours été médiocre. Après ces dramatiques événements, elle décline peu à peu. Affaibli, le roi s'alite. La fièvre ne le quitte plus, sa respiration se fait difficile; il meurt d'une pleurésie faisant suite à une pneumonie tuberculeuse.


Et le calendrier dans tout ça ?

Le 9 août 1564, par l'Edit de Roussillon, le roi Charles IX impose le 1er janvier comme point de départ obligatoire de chaque année, manière d'uniformiser et de mettre de l’ordre dans son royaume en pleine guerre de religion. En 1582, un nouveau calendrier naît : le calendrier dit grégorien, du nom du pape Grégoire XIII (pape de 1572 à 1582). C'est ce calendrier qui est toujours en vigueur aujourd’hui.

1789, révolution française et révolution dans les calendriers ! Le 22 septembre 1792, la Convention proclame la République.

Symbolisant une rupture avec l'ordre ancien, le début de la nouvelle ère est fixé au 22 septembre 1792 qui devient ainsi le 1er vendémiaire an I. Chaque année commence le jour de l'équinoxe d'automne, moment où la durée du jour est égale à celle de la nuit, ce qui, selon les années, peut correspondre au 22, 23 ou 24 septembre, date qui est fixée par décret. 

L'année est divisée en douze mois de trente jours, eux-mêmes divisés en trois "décadi " de dix jours (pour supprimer toute référence biblique à la semaine de sept jours), suivis de cinq jours "complémentaires" appelés aussi "sans-culottides".

L'année bissextile est appelée "franciade" et le jour rajouté tous les quatre ans, jour de la Révolution. 

Compliqué…. et la France est la seule à avoir ce calendrier !

En 1805, un retour à l'ancien système devient nécessaire : la France doit avoir le même calendrier que le reste de l'Europe. Le 1er janvier 1806 (11 nivôse an XIV) marque ainsi l'abandon du calendrier révolutionnaire pour le calendrier grégorien. C'était déjà l'Europe....


Depuis lors, le 1er janvier est resté premier jour de l'année. De quoi nous rappeler que le calendrier, aussi, est politique….


Allez voir le portrait de Charles IX au Château de Versailles, en profitant des visites guidées proposées.
Sa dépouille est à la Basilique Saint-Denis, n’hésitez pas à y aller.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CERCLE CULTUREL ROYAL